youtube48x48

 

facebook-48x48

 

appareil-photo-48x48

ARTICLE PARU DANS LE RÉPUBLICAIN LORRAIN DU 13 AOÛT 2013 CHAMPIONNAT DU MONDE D'ESCRIME À BUDAPEST DU 05 AOUT AU 12 AOUT 2013

 

Championnat du monde d'escrime à Budapest du 05 août au 12 août 2013

Cet article est intégralement tiré d'un article paru dans le républicain lorrain datant du 13 août 2013. Si vous voulez lire l'article original vous pouvez soit vous abonner à la version dématérialiséé du journal, soit le lire en version papier, disponible (pour sa verion dématérialisée) ici : Le républicain Lorrain.

 

Championnat du monde d'escrime à Budapest : mieux que rien

Rentrée de Budapest avec trois médailles, l’équipe de France s’est mise sur le chemin de la reconstruction, un an après le cuisant échec de Londres.

Article sur l'escrime paru dans le Républicain Lorrain du 13 août 2013.Il y a une vraie dynamique qui se créé. On a franchi la première marche de l’Olympiade, j’espère que l’on va franchir les suivantes avec autant d’aisance », s’est réjoui Christian Peeters, Directeur Technique National en place depuis mai.

Il avait fixé l’objectif chiffré à trois médailles, comme à Zagreb en juin lors des derniers championnats d’Europe, avec au final les mêmes couleurs pour la compétition mondiale.

Le bilan tricolore manque peut-être d’une médaille d’or, qui tendait les bras aux épéistes messieurs, mais les choses entrevues durant les huit jours de compétition a de quoi redonner un peu le sourire.

L’équipe de France avait déjà collectionné l’argent par équipes au fleuret et le bronze par équipes à l’épée. Hier, les fleurettistes messieurs ont ajouté une troisième médaille, le bronze, qu’ils sont allés chercher avec l’envie. « On revient de loin, il y a beaucoup de personnes qui ne croyaient plus en cette équipe. Nous on y croyait avec nos deux entraîneurs », a expliqué un Erwann Le Pechoux de gala à Budapest accompagné sur la piste de Enzo Lefort, Marcel Marcilloux et Jérémy Cadot.

« Erwann, ça a été Supermann cet après-midi. J’espère que les autres vont le suivre », a apprécié Christian Peeters, sur la performance du capitaine de route de cette équipe, déjà trois fois champion du monde par équipes.

Au-delà de cette médaille, c’est surtout un changement dans l’attitude que le DTN a souhaité mettre en valeur à l’issue de ces Mondiaux-2013. « On aurait très bien pu partir avec zéro médaille, ça aurait été compliqué pour le mental. Sur cette compétition, certains ont pris conscience de leur valeur et ont emmagasiné de l’expérience », souligne Christian Peeters.

L’exemple le plus significatif est sans conteste celui des épéistes dames, reparties de Budapest avec... la quatrième place par équipes. « J’ai senti un changement de comportement par rapport à Zagreb chez les filles de l’épée », s’est réjoui Christian Peeters.

« Arrêter d’avoir des complexes »

Avec quatre équipes présentes en demi-finale, la France a bien réussi ses épreuves collectives, à l’exception du sabre.

En individuel par contre, la France a fait choux blanc, une première depuis 1983 lors de Championnats du monde. « Il faut arrêter d’avoir des complexes. Ce que l’on réalise par équipes, on peut également le faire en individuel », a martelé Christian Peeters.

Dans le même temps, les Français n’abordaient pas la compétition dans une position de favoris en individuel. « Sur l’ensemble des tireurs, on avait une seule fleurettiste dans les cinq premières au classement mondial », a nuancé Emeric Clos, entraîneur national adjoint pour le fleuret.

La première étape de la reconstruction a été franchie avec succès, et la prochaine se profile déjà à l’horizon, avec les Mondiaux-2014, qui devraient se dérouler à Sofia en Bulgarie.

 

 

NEWSLETTER

Inscrivez vous pour recevoir nos lettres d'informations et vous tenir informés de la vie du club.

 

Aucun évènement à venir!
Aucun évènement dans le calendrier
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Escrime 3 Frontières est sur JoinApp

qr code escrime 3 frontieres news

Téléchargez l'application sur l'App Store ou sur Google Play, flashez le Qrcode et rejoignez ainsi le groupe E3F News.

Rapide, simple, mobile et efficace vous revevrez ainsi, directement sur votre smarptĥone, toutes les news, un complément indispensable à la newsletter du club.

Cliquez ici pour rejoindre E3F News si vous avez déjà téléchargé l'application et que vous êtes sur smartphone.