youtube48x48

 

facebook-48x48

 

appareil-photo-48x48

ARTICLE PARU DANS LE RÉPUBLICAIN LORRAIN DU 16 JUILLET 2015
GRUMIER : L'ARGENT AMER

 

 

Championnats du monde d'escrime seniors à Moscou

Cet article est intégralement tiré d'un article paru dans le républicain lorrain datant du 16 juillet 2015. Si vous voulez lire l'article original vous pouvez soit vous abonner à la version dématérialiséé du journal, soit le lire en version papier, disponible (pour sa verion dématérialisée) ici : Le républicain Lorrain.

 

 

Article du Républicain Lorrain du 16 juillet 2015, championnats de monde d'escrime seniors à Moscou, Grumier l'argent amer

 

Vice champion du monde individuel en 2010, l’épéiste Gauthier Grumier a renouvelé cette performance hier à Moscou.

Cinq ans après une deuxième place à Paris, l’épéiste Gauthier Grumier s’est à nouveau emparé d’argent hier à Moscou lors
des Mondiaux, un métal au goût amer pour celui qui restera toujours deuxième dans « la course à la médaille d’or ».

C’est certainement mon dernier Championnat du monde, donc finir sur une médaille d’argent, c’est bien, mais je ne serai jamais champion du monde en individuel », a lâché le grand Nivernais, la gorge serrée par l’émotion après une finale perdue in-extremis.

Tout était parfait et en place pour un doublé Europe/Monde, jusqu’à cette maudite dernière marche, et cette maudite dernière touche concédée contre le Hongrois Geza Imre (15-14). « C’est encore plus dur qu’en 2010 », a-t-il pesté, en référence à sa première finale perdue à Paris contre l’Estonien Nikolaï Novosjolov 15-8. « J’ai en tête la citation du président Kennedy qui lors de la présentation du programme lunaire disait : "On ne choisit pas ses objectifs parce qu’ils sont faciles, mais parce qu’ils durs". Celui-là est dur, je l’ai tutoyé deux fois », regrette-il, poussant la métaphore: « Je suis deuxième dans la course à la médaille d’or.»

La déception d’une finale perdue d’une touche ne doit toutefois pas mettre de côté l’immense travail mis en place par Grumier pour revenir au premier plan.

Une reconstruction depuis 2013

Car l’épéiste est un escrimeur qui revient de loin, de très loin même. Arrivé à Londres en 2012 avec de raisonnables prétentions de médailles, il sort dès le 1er tour. De cet été, il sort totalement déconfit, blessé et ne se sélectionne pas pour les Mondiaux-2013 de Budapest. Continuer ou pas, la question lui trotte dans la tête.

 

Depuis les Jeux en fait, et 2013 et les blessures, c’était très présent dans ma tête »,

 

Début 2014, il songe toujours à mettre un terme à sa carrière, mais il définit alors avec les entraîneurs Hugues Obry et Stéphane Leroy le projet de se qualifier pour les Mondiaux-2014 et de finir à Rio aux Jeux. Il prend l’été dernier le bronze mondial et termine la saison 2015 à la première place mondiale, grâce à des changements dans sa façon d’aborder la compétition.

Ce passionné de mode devra donc encore attendre avant de pouvoir étrenner ses plus belles tenues avec une médaille d’or individuelle. Peut-être la plus belle de toutes, l’or olympique à Rio.

 

 

 

 

 

NEWSLETTER

Inscrivez vous pour recevoir nos lettres d'informations et vous tenir informés de la vie du club.

 

Aucun évènement à venir!
Aucun évènement dans le calendrier
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Escrime 3 Frontières est sur JoinApp

qr code escrime 3 frontieres news

Téléchargez l'application sur l'App Store ou sur Google Play, flashez le Qrcode et rejoignez ainsi le groupe E3F News.

Rapide, simple, mobile et efficace vous revevrez ainsi, directement sur votre smarptĥone, toutes les news, un complément indispensable à la newsletter du club.

Cliquez ici pour rejoindre E3F News si vous avez déjà téléchargé l'application et que vous êtes sur smartphone.