youtube48x48

 

facebook-48x48

 

appareil-photo-48x48

ARTICLE PARU DANS L'EST RÉPUBLICAIN DU 08 JANVIER 2018
ALEXANDRE DUPIN ET FLAVIO GIANNOTTE CHAMPIONS DE LORRAINE

 

 

Giannotte à la mort subite

Cet article est intégralement tiré d'un article paru dans l'Est Républicain datant du 08 janvier 2018. Si vous voulez lire l'article original vous pouvez soit vous abonner à la version dématérialiséé du journal, soit le lire en version papier, disponible (pour sa verion dématérialisée) ici : L'Est Républicain.

 

 

 

Championnat de Lorraine d'escrime.

 

Cette finale, ils l’ont attendue toute la journée, en se surveillant du coin de l’œil. Certes, le champion de Belgique 2017 François-Xavier Ferot était bien présent sur les pistes du gymnase Emile-Gallé. Mais d’emblée, on pouvait presque désigner les deux derniers rescapés du tableau masculin, tant ils semblaient au-dessus du lot.

D’un côté, le tenant du titre, le Thionvillois Flavio Giannotte en imposait en effet avec cette explosivité, qui l’a hissé au douzième rang mondial des U23 sous pavillon luxembourgeois. De l’autre, le Mussipontain Grégory Goetz, son dauphin des dernières joutes lorraines, faisait parler la fermeté et la précision qui lui ont permis, il n’y a pas si longtemps, de ferrailler en Coupe du monde.

La preuve, le protégé d’Hervé Grosse a fait mordre la poussière à Ferot dès le tableau de 16 (5-2 en 3’, 9-6 en 6 puis 14-7). Une tendance prolongée face au Sarrebourgeois Raphaël Ruoff (7-3 en 3’ puis 15-9) et en demie contre son équipier Alexandre Janin (12-10 en 3’ puis 15-12).

Dans l’autre moitié de tableau, Giannotte n’a pas été davantage inquiété. Que ce soit en quart contre le Mussipontain Yann Lallement (13-6 en 3’ puis 15-9) ou au tour suivant lors d’un assaut express face au Sarrebourgeois Antoine Krummenacker (15-9). Comme autant de mises en bouche précédant l’épilogue attendu.

 

Charroy sans trembler

Très tactique, cette finale a débuté avec flamme, puisque Giannotte a écopé de deux cartons jaunes pour avoir tourné le dos à son adversaire (1-0 pour Goetz). Un avantage dont ce dernier n’a pas pleinement profité (3-4 en 3’ puis 4-6 en 6). Ce qui ne l’a pourtant pas empêché de recoller au score durant la dernière minute de la troisième manche (8-8, 9’). D’où un départage à la touche décisive qui a vu le Mosellan l’emporter sur une attaque au pied (9-8).

Un succès débriefé aussitôt avec lucidité :

 

Avant la finale, je n’ai pas été en difficulté. Là, ça a été un bon match, un peu tendu au début. Je savais qu’il allait venir. Donc je l’attendais. Mais à 8-6, je me suis jeté pour terminer et je lui ai donné deux touches. C’est encore mon point faible.

 

Une analyse partagée par son malheureux adversaire :

 

Dès le départ, je voulais qu’il attaque pour le contrer. Même si je n’y suis pas trop arrivé. Quand je reviens à 8-8, c’est lui qui fait des erreurs. Mais je suis resté dans ma stratégie. Après, sur la dernière touche, je n’ai pas osé y aller. J’ai été trop passif. Il l’a senti et c’est lui qui y est allé.

 

Chez les dames, la Nancéienne Agathe Spaeth, une... fleurettiste sacrée l’an passé à Thionville, a retrouvé dans la dernière ligne droite celle dont elle s’était défaite au même stade en 2017, la Lunévilloise Carole Charroy. Sauf que depuis, la déchirure du tendon supra-épineux de cette vétéran a été soignée. De quoi lui permettre, après être demeurée invaincue en poule, d’empocher l’or sans trembler (7-3 en 3’ puis 15-8).

 

Les résultats

Dames : 1. C. Charroy (Lunéville) ; 2. A. Spaeth (Nancy) ; 3. J. Arnaiz de la Fuente (Seichamps), C. Thiébaut (Pont-à-Mousson) ; 5. L. Burger (E3F) ; 6. L. Moreddu (Lunéville) ; 7. E. Chartogne (Pont-à-Mousson) ; 8. M. Germain (E3F) ; 9. C. Voterski (E3F).

Équipes : 1. Lunéville ; 2. E3F.

Messieurs : 1. F. Giannotte (E3F) ; 2. G. Goetz (Pont-à-Mousson) ; 3. A. Janin (Lunéville), A. Krummenacker (Sarrebourg) ; 5. T. Breton (E3F) ; 6. R. Ruoff (Sarrebourg) ; 7. J. Grosse (Pont- à-Mousson) ; 8. Y. Lallement (Pont-à-Mousson) ; 9. S. Bunetel (E3F) ; 10. E. Jeandel (Lunéville) ;11. O. Bagard (Lunéville) ; 12. M. Poussel (E3F) ; 13. F-X. Ferot (E3F) ; 14. O. Rolley (Seichamps) ; 15. T. Speck (Thionville) ; 16. V. Olry (Pont-à-Mousson) ; 17. S. Embarek (Seichamps) ; 18. S. Dimitrov (E3F) ; 19. M. Arnaiz de la Fuente (Seichamps) ; 20. G. Blanchet (E3F) ; 21. N. Chateau (Seichamps) ; 22. Y. Jeandel (Lunéville) ; 23. C. Chapleur (Pont-à- Mousson) ; 24. P. Kujawa (Seichamps) ; 25. G. Ollier (Nancy) ; 26. A. Dupin (E3) ; 27. R. Porta (E3F) ; 28. P. Kern (OFP) ; 29. R. Baudot (Vandœuvre) ; 30. J. Lorenzini (Sarrebourg). Équipes : 1. E3F (2) ; 2. Pont-à-Mousson (1) ; 3. Sarrebourg ; 4. Lunéville ; 5. E3F (1) ; 6. Seichamps (1) ; 7. Seichamps (2) ; 8. Pont-à-Mousson (2) ; 9. Vandœuvre ; 10. OFP ; 11. Boulay.

 

 

 

 

 

 

 

 

NEWSLETTER

Inscrivez vous pour recevoir nos lettres d'informations et vous tenir informés de la vie du club.

 

Aucun évènement à venir!
Aucun évènement dans le calendrier
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Escrime 3 Frontières est sur JoinApp

qr code escrime 3 frontieres news

Téléchargez l'application sur l'App Store ou sur Google Play, flashez le Qrcode et rejoignez ainsi le groupe E3F News.

Rapide, simple, mobile et efficace vous revevrez ainsi, directement sur votre smarptĥone, toutes les news, un complément indispensable à la newsletter du club.

Cliquez ici pour rejoindre E3F News si vous avez déjà téléchargé l'application et que vous êtes sur smartphone.