youtube48x48

 

facebook-48x48

 

appareil-photo-48x48

ARTICLE PARU DANS LE RÉPUBLICAIN LORRAIN DU 08 JANVIER 2017
PORTRAIT D'UNE SPORTIVE, CAMILLEL : UN BEAU CADEAU DE NOËL

 

 

Portrait d'une sportive, Camille : un beau cadeau de Noël

Cet article est intégralement tiré d'un article paru dans le républicain lorrain datant du 08 janvier 2017. Si vous voulez lire l'article original vous pouvez soit vous abonner à la version dématérialiséé du journal, soit le lire en version papier, disponible (pour sa verion dématérialisée) ici : Le républicain Lorrain.

 

 

 

Portrait d'une sportive, Camille un beau cadeau de Noël, article du Républicain Lorrain du 08 janvier 2017.

 

Le 24 décembre, c’est le facteur qui a apporté le cadeau de Noël à Camille Keller de Macheren. Pas de paquet à déballer, juste une lettre de la Fédération française d’escrime à décacheter. Au bout, l’exquise surprise. La convocation en équipe de France pour disputer le dimanche 15 janvier, la Coupe du Danube à Bratislava ; véritable championnat d’Europe d’escrime en individuel.

La jeune lycéenne de Jean-Victor Poncelet est ravie de cette sélection qui n’étaitpas acquise.

 

 

 

J’ai commencé à supputer après ma seconde place à Grenoble où j’ai du céder face à une Américaine. Ça m’a fait réfléchir

 

confie la lycéenne de Seconde au lycée naborien. Sa sélection elle la doit à son travail sans relâche et aux performances qui en découlent.

L’entraînement en club, la condition physique travaillée chez elle à Petit-Èbersviller et les compétitions qui se suivent forment un socle qui commence à porter un édifice en perpétuel développement.

Pour mériter son rang dans la hiérarchie nationale, elle s’entraîne durement le jeudi à Thionville.

 

Depuis septembre dernier, j’ai choisi de me rendre à Thionville où je concours en équipe. Le niveau est plus relevé

 

indique Camille.

Avec sa double licence, elle peut tirer en équipe avec ses amies du club E3 frontières de Thionville. Discrètement elle fait son chemin. Bien que très jeune encore, elle en a déjà accumulé des titres et sa soif est toujours la même. Faire plus et mieux.

 

Prête à bousculer la hiérarchie

 

Je suis habituée maintenant à tous ces déplacements. C’est bien, quoique je regrette toujours autant de ne pas pouvoir faire un peu de tourisme. Tout doit aller vite, partir tard de chez soi et rentrer tôt. Il y a les études qui sont une contrainte. Je ne choisis pas entre sport et études, je fais les deux

 

explique la jeune sportive.

 

À Toulouse, nous avons eu le temps de visiter le centre ville avec le Capitole. J’ai apprécié de voir la ville autrement que par la salle de sport

 

ajoute-t-elle souriante.

Au lycée et dans sa vie de tous les jours, peu de personnes savent qu’elle fait de la compétition à haut niveau.

 

Ceux qui savent m’envoient des messages d’encouragements ou de félicitations. Ça fait plaisir

 

ajoute humblement Camille.

La jeune fille vit sa vie, pas sous les projecteurs mais discrètement comme la plupart des filles de son âge. Mais avec une charge sportive qu’elle accepte sans rechigner. Côté études, ça va plutôt bien. Avec les félicitations au 1er trimestre, la lycéenne donnerait satisfaction à ses professeurs !

 

J’ai hâte d’y aller. Je voyagerai avec mon amie Alice Conrad de Thionville. J’espère que là-bas nous pourrons faire chambre commune avec Emma Garnier du Havre. On se connaît de par les compétitions et sur place cela créera de la proximité bien venue

 

se réjouit Camille de plus en plus impatiente.

La jeune fille est prête à bousculer la hiérarchie établie. C’est pour cela qu’elle fait de la compétition.

 

Je penserai aux couleurs de la France que je porterai avec fierté

 

conclut la brillante épéiste.

Dimanche 15 janvier quand elle entrera sur la piste à 8h 30 tous ses supporteurs auront les yeux tournés vers Bratislava pour encourager par la pensée leur favorite.

 

De Roissy à Vienne en avion

Vingt filles françaises, toutes cadettes, se retrouveront ce dimanche 15 janvier à Brastilava en Slovaquie pour défendre les couleurs tricolores. Dans cette compétition, Camille partira avec un léger handicap. Celui de l’âge, née en 2001 elle a un an de moins que ses partenaires de l’équipe de France.

Qu’importe, elle est habituée à cette situation depuis qu’elle pratique le haut niveau. Elles logeront par trois à l’hôtel qu’elles auront regagné par leurs propres moyens. Parties de Roissy, leur avion atterrira à Vienne d’où elles rejoindront la capitale slovaque distante d’une soixantaine de kilomètres en autobus. Le tout à leurs frais.

 

Une logistique dont se charge le père

Denis Keller, le papa de Camille, est le factotum du team Camille Keller.

C’est une véritable équipe qu’ils forment à eux deux. Lui veille en coulisses. Il organise les déplacements dans l’Hexagone, amène sa fille à Thionville. Samedi 14 janvier, il sera le chauffeur des deux jeunes escrimeuses mosellanes jusqu’à Roissy. Lundi il sera de nouveau à l’aéroport pour les ramener chez elles.

Dans cette organisation Denis ne compte plus les kilomètres. Ils seraient plus de 12 000 cette saison, trajets en avions non inclus. Côté finances, on peut être surpris d’apprendre que les jeunes filles auront à leur charge tous les frais pour aller concourir à Bratislava. Les billets d’avion se montent à 260 €, l’hébergement à l’hôtel revient à 33 € la nuit par personne.

Il faut encore ajouter le droit d’inscription à la compétition de 20 €. La tenue règlementaire coûte au bas mot 600 €. Il y a des disciplines sportives qui coûtent sûrement bien moins cher...

 

 

 

 

 

 

 

NEWSLETTER

Inscrivez vous pour recevoir nos lettres d'informations et vous tenir informés de la vie du club.

 

Aucun évènement à venir!
Aucun évènement dans le calendrier
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Escrime 3 Frontières est sur JoinApp

qr code escrime 3 frontieres news

Téléchargez l'application sur l'App Store ou sur Google Play, flashez le Qrcode et rejoignez ainsi le groupe E3F News.

Rapide, simple, mobile et efficace vous revevrez ainsi, directement sur votre smarptĥone, toutes les news, un complément indispensable à la newsletter du club.

Cliquez ici pour rejoindre E3F News si vous avez déjà téléchargé l'application et que vous êtes sur smartphone.