youtube48x48

 

facebook-48x48

 

appareil-photo-48x48

ARTICLE PARU DANS LE RÉPUBLICAIN LORRAIN DU 26 JUILLET 2017
L'ÉPÉE TOUJOURS AU SOMMET

 

 

Championnats du monde d'escrime Leipzig

Cet article est intégralement tiré d'un article paru dans le républicain lorrain datant du 26 juillet 2017. Si vous voulez lire l'article original vous pouvez soit vous abonner à la version dématérialiséé du journal, soit le lire en version papier, disponible (pour sa verion dématérialisée) ici : Le républicain Lorrain.

 

 

 

Championnats du Monde d'escrime Leipzig, l'épée toujours au sommet.

Jean-Michel Lucenay, Yannick Borel, Ronan Gustin et Daniel Jerent (de gauche à droite), des épéistes en or. Photo AFP

 

Les années passent, mais l’équipe de France d’épée masculine est toujours au sommet. Ce mardi, à Leipzig, emmenée par un grand Yannick Borel, elle est devenue championne du monde. Contrat rempli !

Malgré les profonds changements au sein de l’épée masculine depuis les JO-2016, les épéistes tricolores sont allés chercher le titre mondial à Leipzig ce mardi.

 

Zoom

La finale a donné lieu à une incroyable remontée de Yannick Borel : sur le dernier relais, le Guadeloupéen a commencé avec un retard de sept touches, qu’il a progressivement remonté, pour offrir le titre à la France (45-43).

L'Épée française est souvent synonyme de fortes attentes, surtout lorsqu’il s’agit des messieurs. Mardi, les Bleus ont répondu présents, alors que la pression était forte. À Rio, Gauthier Grumier, Daniel Jérent, Jean-Michel Lucenay et Borel, entraînés par Hugues Obry, étaient allés chercher l’or olympique, qui ne quitte plus l’épée française depuis 2004.

Entre août 2016 et juillet 2017, beaucoup de choses ont changé : Grumier, leader du groupe, a pris sa retraite, remplacé dans l’effectif par Ronan Gustin, et Obry, meneur d’hommes hors pair, a pris la direction de la Chine.

 

C’est le début d’un nouveau cycle. Mon objectif quand je suis arrivé c’était de remporter un maximum de titres, c’est le premier mondial

 

, a expliqué l’entraîneur national, Sébastien Barrois, juste avant sa première Marseillaise.

Le groupe s’est responsabilisé, à l’image de Jérent qui ne se sentait pas de tirer contre la Russie pour la demi-finale et a laissé sa place de dernier relayeur à Lucenay. Le coup a payé puisque Lucenay, qui tirait pour la dernière fois sur une piste, a apporté la dernière touche face aux Russes.

 

C’est une équipe qui s’est articulée comme ça, je trouve que c’est une bonne chose

 

a apprécié l’entraîneur national. Pour la France, il s’agit du 22ème titre mondial par équipes, alors que la dernière Marseillaise pour cette arme aux Mondiaux remontait à 2014.

 

Les sabreuses en bronze

L’instant émotions a quant à lui été assuré par les sabreuses françaises, après leur match pour la médaille de bronze, remporté contre le Japon de haute lutte (45-39) après avoir été menées 30-22. Cécilia Berder, déjà en bronze en individuel, Charlotte Lembach, Manon Brunet et Caroline Queroli, sont allées chercher Sara Balzer, victime d’une rupture complète du ligament croisé antérieur du genou gauche.

Elles sont alors montées sur la piste sous les applaudissements du public.

 

On a passé une super journée, c’était des Championnats pleins d’émotions. C’est génial pour elles, pour le travail que l’on fait

 

, s’est félicité l’entraîneur du sabre, Jean-Philippe Daurelle. Mercredi, pour la dernière journée, les fleurettistes et les épéistes dames entrent en jeu, avec un statut de n11 mondiaux à défendre pour les hommes du fleuret.

 

C'était un 26 juillet, 1982 : Anstett, arme fatale

Vincent Anstett ne compte plus ses médailles lors des grandes compétitions internationales. Ce serait un peu trop long... Né le 26 juillet 1982 à Strasbourg, le champion olympique par équipes de sabre aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008 possède un palmarès superbement garni à 35 printemps.

L’Alsacien, dans sa vie professionnelle (il a travaillé au sein de la Fédération Française de football) comme dans son sport, est un garçon accompli.

Le quintuple champion de France a profité des actuels championnats du monde à Leipzig en Allemagne pour ajouter une ligne bronzée en individuelle à son palmarès.

Au bout du sabre, Vincent Anstett se verrait bien ajouter encore quelques breloques du plus beau métal : les Jeux de Tokyo pourraient lui apporter encore de grands bonheurs. En attendant, le Strasbourgeois veut poser encore un peu plus son empreinte en Allemagne...

 

 

 

 

 

 

 

 

NEWSLETTER

Inscrivez vous pour recevoir nos lettres d'informations et vous tenir informés de la vie du club.

 

Aucun évènement à venir!
Aucun évènement dans le calendrier
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Escrime 3 Frontières est sur JoinApp

qr code escrime 3 frontieres news

Téléchargez l'application sur l'App Store ou sur Google Play, flashez le Qrcode et rejoignez ainsi le groupe E3F News.

Rapide, simple, mobile et efficace vous revevrez ainsi, directement sur votre smarptĥone, toutes les news, un complément indispensable à la newsletter du club.

Cliquez ici pour rejoindre E3F News si vous avez déjà téléchargé l'application et que vous êtes sur smartphone.